taxisjaunes.net
la saga la star la galerie les liens yellow planet lÉgal+ sortie
 
 le fondateur : john daniel hertz & la petite histoire
 
la bio du père des "yellow cabs"
John Daniel Hertz (né le 10avril 1879 à Vrútky - mort le 8 octobre 1961 à Chicago était un homme d'affaires et philanthrope américain d'origine hongroise. Il est à l'origine des taxis jaunes américains. Né Sandor Hertz dans le village de Vrútky (à l'époque au Royaume de Hongrie, une partie de l'Empire austro-hongrois, aujourd'hui en Slovaquie), il a émigré aux États-Unis quand il avait cinq ans. Jeune homme, Hertz était un boxeur amateur connu sous le nom de "Dan Donnelly." Il a gagné des championnats amateurs à l'Association athlétique de Chicago et a finalement commencé à boxer sous son propre nom et est devenu le gestionnaire pour Benny Yanger.Il décéda en 1961 à l'âge de 81 ans et fut enterré au cimetière de Rosehill à Chicago. Il fonda la Yellow Cab Company à Chicago en 1915 comme un moyen d'assurer le transport à un prix modeste. John  Daniel Hertz
Au début du XXe siècle, les services de location étaient limités à la couche supérieure de la société et Hertz pensa qu'il y avait un énorme potentiel pour fournir des services moins coûteux. Il détenait la Chicago Motor Coach Company. Le caractère distinctif des taxis jaunes étant devenu populaire, il a rapidement franchisé l'opération à travers les États-Unis. En 1924, il a élargi la notion de transport meilleur marché par l'acquisition d'une entreprise de location de voiture et l'a renommée Hertz Drive-Ur-Self Corporation (aujourd'hui simplement connue comme Hertz). En fin de compte, ces deux affaires ont été vendues à General Motors ce qui entraîna la nomination de Hertz au conseil d'administration de GM. En 1952, le Chicago Transit Authority racheta les actifs de la Chicago Motor Coach Company.

 
la bibliographie de heitz
John D. Hertz : Patron of Taxis and Buses [Format Kindle] Auteur ; Daniel Alef
Présentation de l'éditeur
Although John D. Hertz established what is now known as the Hertz Car Rental, a company with annual revenues exceeding $8 billion, his great success in business began with another company sporting a yellow motif. Hertz founded yellow taxi cabs and built it into one of the largest franchise operations in the world with prosaic yellow cabs--a color he selected after consulting experts at the University of Chicago--running through the streets of nearly every American city. He also established cab and truck manufacturing operations which he subsequently sold to General Motors. The proceeds of the sales of these companies made him one of the wealthiest men in America. He used his wealth in partnership with Robert Lehman of Lehman Brothers and mega financier Floyd Odlum to acquire other companies including RKO. And as many of the wealthy tycoons of the 20th century, Hertz dabbled in horse racing, with one of his thoroughbreds, Count Fleet, winning the Triple Crown. B.C. Forbes, the founder of Forbes magazine, called the Hertz story "one of the most inspiring and most illuminating romances of modern American business." [1,753-word Titans of Fortune article].
le livre
 
petite histoire rapide des "yellow cabs"
Fin des années 1890 - L'ère électrique
La première compagnie de taxis à New York a été la Electric Carriage and Wagon Company, qui a commencé à faire courir 12 cabs électriques en juillet 1897. L'entreprise continua son expansion jusqu'en 1898 avec une exploitation de 62 cabines jusqu'à ce que celle-ci soit réformée par ses financiers pour former l'Electric Vehicle Company. La société a ensuite créé la voiture électrique Electrobat, et avait jusqu'en 1899 une exploitation de 100 taxis au total. L'année 1899 a également vu un certain nombre de projets innovants pour l'Electric Vehicle Company. Le 20 mai 1899, Jacob German, conduisant un taxi électrique, reçut la première amende pour excès de vitesse aux États-Unis. Plus tard la même année, le 13 septembre, Henry Hale Bliss est devenu la première victime d'un accident automobile aux États-Unis quand il a été frappé par un taxi électrique alors qu'il aidait un ami qui était dans un tramway. Au début des années 1900, la Electric Vehicle Company accumulait jusqu'à 1 000 taxis électriques dans les rues de New York jusqu'à ce qu'en janvier 1907, un incendie détruisit 300 de ces véhicules qui, conjointement avec la panique de 1907 a causé l'effondrement de la société.
Début des années 1900 - La Checker Cab
En 1907, suite à l'effondrement de la Electric Vehicle Company, les cabs tirés par des chevaux sont redevenus un des principaux moyens de transport autour de New York. Au début de 1907 Harry N. Allen, furieux après avoir payé cinq dollars (113,66 $ en 2010) pour un voyage de 1,21 km, a décidé de lancer un service de taxi à New York et de faire payer au mile. Plus tard il importa 65 voitures à essence de France et commença à créer la New York Taxicab Company. Les cabs étaient à l'origine peints en rouge et vert, mais Allen les repeint tous en jaune pour être visibles de loin. En 1908, la New York Taxicab Company comptait 700 taxis. En une décennie, plusieurs sociétés ouvrirent une affaire et les taxis ont commencé à proliférer. Le tarif était de 50 cents par mile, un taux abordable seulement pour les personnes relativement riches. Dans les années 1920, les industriels ont reconnu le potentiel du marché du taxi. Les constructeurs automobiles comme General Motors et >Ford Motor Company ont commencé à exploiter des parcs. Le fabricant qui eut le plus de succès, cependant, était la Checker Motors Corporation. Fondée par Morris Markin, Checker Cabs produisit les grand taxis jaunes et noirs qui sont devenus l'un des symboles les plus reconnaissables de la vie urbaine du milieu du 20e siècle. Pendant de nombreuses années les Checker cabs étaient les taxis les plus populaires à New York.
1930 - Introduction du système de médaille
Au cours de la Grande Dépression, New York avait 30 000 chauffeurs de taxi. Avec plus de conducteurs que de passagers, les chauffeurs de taxi travaillaient pendant de longues heures; de plus, ils étaient responsables du maintien et de l'intégrité mécanique des véhicules. Afin de gérer la situation, la ville a considéré la création d'un monopole au niveau des taxis. Le plan a été abandonné après que le maire Jimmy Walker fût accusé d'avoir accepté un pot de vin de la Parmelee Company, la plus grande compagnie de taxis. En 1937, le maire Fiorello La Guardia a signé la loi Haas, qui a introduit les licences de taxis officiels et le système de médaille qui reste en place aujourd'hui. La loi a limité le nombre de licences à 16.900, mais le nombre a diminué à 11.787, une limite qui a continué jusqu'en 1996 quand la New York City Taxi & Limousine Commission a ajouté 133 cabs. Depuis, plus de médailles ont été ajoutés au parc avec un total actuel de 13 237 médailles. Parce que le système de médailles restreint artificiellement le nombre de taxis, il a été critiqué comme un obstacle à l'entrée sur le marché du taxi qui a créé un marché de taxis illégaux dans les zones mal desservies par les taxis médaillés. Le fait que le coût de location d'une médaille est si élevé, le système peut couper les revenus des conducteurs et augmenter les coûts pour les passagers. Certains analystes spécialisés dans les transports soutiennent que les villes qui n'entretiennent pas ce type de barrières législatives finissent avec une abondance de taxis mal entretenus. Ils disent qu'un système de médailles aide la ville à mieux réglementer les taxis et permet à la ville d'élever le niveau de tous les taxis.
[ merci à Wikipédia ]
 
taxi du futur
 
taxi page précédente icone taxi haut de page
page d'accueil du site
entrÉe la saga la star la galerie les liens yellow planet lÉgal+ sortie